Formation musicale de tradition orale (FMTO)

Modalités d’admission

À partir de l’adolescence (âge minimum à définir en fonction de la maturité du candidat) et pour les adultes.
Au début de l’année scolaire, les nouveaux inscrits répondent à un test écrit sous forme de questions/réponses (corrigé par les professeurs du département MajMi), permettant d’évaluer leurs connaissances en formation musicale (ainsi qu'en musiques actuelles et en Jazz). Les élèves sont par la suite orientés vers les différents cours et niveaux de formation musicale.

Présentation

La Formation Musicale est obligatoire pour les élèves du département MajMi (Musiques Actuelles, Jazz et Musiques Improvisée). En plus de la formation musicale, une formation musicale  de tradition orale est proposée pour les élèves du département MajMi et  à ceux qui suivent la formation en percussions ethniques et en musiques traditionnelles (exceptionnellement et au cas par cas pour les élèves en batterie et en électroacoustique).

Organisation pédagogique

Cours collectif de une heure hebdomadaire (FM TO débutant) et 1h30 (FM TO élémentaire 1 & 2 - Intermédiaire - Avancé)

  • FM TO Débutant (1 an)
  • FM TO Élémentaire 1 (1 an)
  • FM TO Élémentaire 2 (1 an)
  • FM TO Intermédiaire (1 an)

Examen intermédiaire

  • FM TO Avancé (3 à 4 ans)

Examen en fin de cursus

Évaluation/Contrôle continu

Le travail de l’élève, durant l’année scolaire, est pris en compte à travers sa participation aux cours et selon sa progression personnelle évaluée par le professeur de la discipline.
Évaluation semestrielle par le contrôle continu sous forme d’un commentaire et d'une note
La note de contrôle continu sera prise en compte à hauteur de 25% lors de l’examen

Examens et fin de cursus

  • Validation du niveau intermédiaire par un examen écrit et oral
  • Validation de la fin du cursus par un examen écrit et oral

Rappel
Pour obtenir le brevet de fin de Cycle II Ma ou Jazz, il faut un avis favorable en fin de Cycle II de FM G ou en fin de cursus FM TO

Enseignants : Émilie Pons et Yohann Guichard